Shop Categories

X

Celui qui débriefait Friends : The Reunion

À l’occasion de sa diffusion en V.F. sur TF1, revenons sur Friends : The Reunion ou Les Retrouvailles comme sous-titré chez nous, une émission spéciale voyant le retour du casting de la série, se rassemblant pour parler de la série et ce dix-sept ans après son arrêt.

Voici un petit débriefing de ce moment suspendu, qui va sans nul doute rendre les fans de la première heure nostalgique de cette époque où l’on se réunissait devant la télévision (la série a d’abord été diffusée sur France 2) pour découvrir les nouvelles aventures de Rachel, Monica, Phoebe, Joey, Chandler et Ross. Un programme que beaucoup suivent toujours malgré les années qui passent, la série étant toujours rediffusée – preuve de sa constante popularité !

Pour ceux qui consultent régulièrement seriesdefilms.com, ce texte vous parlera car déjà publié sur le site mais pour les autres, voici en quelques mots ce que l’on peut retenir de ces retrouvailles tant attendues :

Annoncée en 2019, ce programme aura mis du temps avant de devenir réalité, son tournage ayant été perturbé par deux fois par une certaine pandémie de COVID-19, ce qui a renforcé l’attente du public, pressé de découvrir ce qui se cachait derrière cet ‘épisode’ particulier, intitulé Friends : The Reunion, qui aurait pu s’appeler Celui Qui Était Nostalgique.

D’une durée généreuse, de près d’une heure quarante, cette émission nous rappelle pourquoi nous aimons Friends et la raison pour laquelle elle est restée dans l’inconscient collectif en se consacrant sur ce qui a fait le succès de la série à savoir l’universalité des thématiques abordées, qui parlent au plus grand nombre, ainsi que son casting, dont le talent et l’alchimie ont fait que nous nous sommes sentis entourés de véritables amis durant ses dix saisons d’existence.

Pensé comme un grand show à l’américaine, avec ce qu’il faut d’autocongratulations, ces retrouvailles pourront paraître quelque factices, un défaut que l’on doit à cette forme employée. En effet, il ne fait aucun doute que HBO Max et les producteurs ne savaient pas sous quel angle traiter cet évènement, en résulte une sorte de gloubi-goulba géant alternant partie documentaire, partie divertissement et talk-show, soit-dit en passant la séquence la plus faible avec des questions peu inspirées de la part de James Corden et une présence éclair de certains acteurs emblématiques, à savoir Eliott Gould, Judy Pickles, Maggie Wheeler et James Michael Tyler, qui ont tout juste le temps de s’exprimer alors qu’ils sont des éléments essentiels et que l’on aurait aimé les entendre partager des anecdotes avec nos ‘Friends’ présents en plateau. Cela aurait été plus plaisant que d’assister à un défilé avec des guest-stars de luxe (Cindy Crawford, Justin Bieber, Cara Delevingne) même si l’on doit reconnaître que le passage avec Matt LeBlanc était sympathique.

Heureusement, tout ne se résume pas à ce talk devant la mythique fontaine des studios de Warner Bros. – dans laquelle se sont déhanchés durant une nuit glaciale nos acteurs et actrices afin de composer le générique culte de la sitcom – mais plutôt dans les sessions dédiées aux jeux, aux discussions à cœur ouvert, aux confidences. Ainsi, difficile de ne pas être touché par l’arrivée de notre joyeuse troupe dans les décors de la série, que ce soit les appartements de Chandler/Joey et Monica/Rachel ou le Central Perk. La nostalgie fonctionne à plein régime et l’on ressent le lien unissant pour toujours Jennifer Aniston, Courteney Cox, Lisa Kudrow, Matt LeBlanc, Matthew Perry et David Schwimmer. Même si le poids des années se fait ressentir, ils n’ont rien perdu de leur alchimie, ce que vient renforcer la lecture de scènes cultes et le Quiz inspiré de l’un des épisodes préférés des fans, Celui Qui Gagnait Les Paris (4×12), qui permet d’ailleurs de recroiser Tom Selleck et Thomas Lennon – le jumeau de mains de Joey.

La portée de Friends est évoquée, à la fois par les spectateurs du monde entier mais surtout ceux qui ont vécu de près cette épopée de deux-cent-trente-six épisodes avec anecdotes de notre distribution et des créateurs David Crane et Martha Kauffman, qui remet en contexte certains éléments. On y parle notamment du mal-être de Matthew Perry, qui confirme s’être mis la pression durant le tournage en voulant donner le meilleur de lui-même ou encore la révélation de Jennifer Aniston et David Schwimmer quant à leur attirance réciproque à l’époque des premières saisons. Parmi les autres faits mis en lumière, nous revenons également sur l’accident de Matt LeBlanc durant la mise en boîte de Celui Qui A Du Mal A Se Préparer (3×02) avec images à l’appui.

Cette balade dans les souvenirs s’avère donc réjouissante dès que nous sommes en vase clos avec nos six amis, qui sont en communion et en parfaite harmonie pour notre plus grand bonheur. Ce sont ses instants qui nous mettent du baume au cœur, nous émeut et nous font dire que nous ne reverrons sans doute jamais une série avec un tel impact culturel. S’il nous est précisé que ces retrouvailles ne sont pas les prémices d’un futur retour sur les écrans, ce cadeau offert aux fans est suffisant pour nous rappeler pourquoi on a aimé et on aimera toujours Friends.

You May Also Like

Comments

Leave a Comment

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>